Itinéraire prévu

Quand l'idée de se voyage s'est imposée, l'une des premières choses que nous avons faites a été de prendre une carte du globe et de commencer à imaginer le parcours. Nous avons envie de tout voir ! Nous rêvons déjà d'Amérique du Sud, du Vietnam, de l'Inde et de Mongolie. La Chine nous intrigue, l'Afrique aussi. Force est de constater: le monde est vaste. Tant de choses à voir, tant de cultures à découvrir, de paysages à traverser, toutes ces merveilles qui nous attendent. L’excitation n'en finit pas de monter quand soudain une pensée nous glace le sang ... On ne pourra pas tout voir, il va falloir choisir ! Il nous a fallu beaucoup de temps pour nous décider.

L'idée de départ était un voyage en mode "sac à dos", découvrir différents pays en faisant de nombreux treks et en prenant les transports en commun pour aller d'étape en étape. Le voyage "routard" classique quoi. Après tout, ça nous avait beaucoup plu au Népal. laeti en rando

C'est à la lecture d'un blog que nous avons déchanté. Une voyageuse au long cours s'était amusée à calculer tout un tas de stats sur son voyage. Parmi elles, une en particulier nous a plutôt refroidi. La demoiselle avait estimé qu'elle avait passé pas loin d'un tiers de son temps en transport. Déjà Laëtitia défaille, un tiers c'est trop, beaucoup trop. Certes pendant le transport on observe le paysage, on s'imprègne un peu du pays et on peut tout à fait faire des rencontres. Mais un tiers de notre temps assis, passifs à regarder défiler le paysage derrière une vitre crasse ... la perspective ne nous enchante guère.

Le hasard faisant bien les choses, à cette même période nous allions régulièrement dans les festivals de films de voyage comme ABM sur Paris ou bien encore Partance sur Toulouse. laeti en vélo Parmi tous ces films qui nous font rêver, la révélation arrive avec celui de Damien et Delphine de PlanèteD. Les "2D", comme ils se font appeler, sont partis en tandem ! Voilà notre solution : le vélo. Finies les heures de transport, nous les convertirons en heures de trek en vélo ! Nous ne verrons plus défiler le paysage derrière une vitre, mais nous pourrons directement sentir le vent sur nos visages. Et qu'importent les météos capricieuses, elles feront parti de l'expérience.

L'idée fait son chemin et plus nous nous renseignons, plus nous découvrons de blog de cyclovoyageurs. Bon, nous irons moins vite qu'en voiture ou en train, mais nous irons bien plus vite qu'à pied ! Nous serons aussi beaucoup plus libres sur le choix des itinéraires, plus besoin d'aller où vont les bus, nous pourrons nous perdre dans les campagnes, hors des sentiers touristiques. Et puis nous pourrons toujours mettre les vélos dans le bus si le besoin s'en fait sentir.

Maintenant que nous avons une idée du rythme, nous pouvons faire le choix des pays. Nous laisserons de côté les zones qui sont faciles à faire avec des enfants plus tard comme l'Amérique du nord, l'Europe et l'Afrique du Nord. Il y a aussi des régions qui ne nous intriguent moins que d'autres pour l'instant, notamment le Moyen Orient. Enfin bien sûr, les zones en guerre. Ça nous laisse quand même de quoi faire. L’Afrique nous attire et nous fait peur à la fois, finalement nous la retirons de la liste en nous disant que les 2 mois que nous pourrions y passer seraient plus frustrants qu'autre chose, pareil pour l'Australie pour laquelle nous n'aurions que quelques semaines. Ce sera donc l'Amérique latine, la Nouvelle Zélande et l'Asie. En fans inconditionnels de montagne, ces régions nous permettront de fouler des montagnes qui nous attirent depuis longtemps.

Il nous reste enfin à regarder le climat, un dernier paramètre à prendre en compte absolument si nous ne voulons pas nous retrouver sous la mousson en Asie ou sous la neige en Amérique latine.

panneaux

Après maintes et maintes réflexions, nous descendrons les Andes de Lima à Ushuaïa sur 5 mois d'août en Décembre. Ensuite nous irons en Nouvelle Zélande, de Janvier à mi-Février. Puis nous passerons en Asie, de Bangkok à Oulan-Bator, en passant par le Laos, le Cambodge, le Vietnam et la Chine sur 6 mois de mi-Février à mi-Juillet. Enfin 1 mois en Inde du Nord pour goûter au trek du Zanksar et du Ladakh. Nous avions prévu une étape au Japon, mais au vu de la catastrophe, nous nous sommes résignés à éviter ce crochet par un pays qui fascine pourtant Seb énormément. Pas de tourisme catastrophe pour nous. Nous ne ferons pas non plus le Tibet, la réglementation étant ce qu‘elle est, nous préférons nous abstenir que passer une frontière en douce.

Films qui nous ont inspirés

Festivals