1Avr/12Off

Impressions thaïlandaises

La Thaïlande est réputée pour 3 choses : ses plages de rêve, sa cuisine et son tourisme sexuel. Nous n'en avons testé qu'une, la cuisine, mais nous l'avons fait de manière approfondie ! Du classique Pad Thai à la moins classique soupe d’œufs de fourmis rouges, nous aurons vu un panel de nourriture plutôt sympathique. Pour le reste nous avons préféré aller nous perdre dans ses campagnes un peu plus au nord, pour un résultat assez mitigé au final. En cette saison sèche, le pays est très sec et ses merveilleuses cascades sont un peu pâles. Ajouté à cela des techniques de brûlis qui enfument toute la frontière birmane jusqu'à Chiang Mai et vous transformez un petit bijoux en terre désolée assez irrespirable. Un pays à voir plutôt à la sortie de la saison des pluies.

Les plus Les moins
Marchés du matin, de l'aprem et du soir Beaucoup de voitures et de circulation un peu partout
Des hôtels partout pour 5 euros il suffit de les prendre sans la clim À partir de début Janvier la campagne est brûlée partout. Champs, forêts, rien n'est laissé, une épaisse brume recouvre alors le nord de la Thaïlande. On a très vite la gorge irritée et beaucoup de locaux souffrent de maladies respiratoires. On ne voit pas a plus de 200m, il vaut mieux visiter le pays en novembre ou décembre. En plus Les cascades doivent être spectaculaires.
Des cartes routières détaillées trouvables facilement Les rabatteurs. On a l'impression que des locaux sympas veulent nous aider, mais ils font la négociation à notre place, le tarif est plus haut que ce qu'on peut espérer tout seul et c'est difficile de s'en débarrasser. Ils doivent avoir une commission. Nous nous sommes fait avoir une fois mais pas 2. La technique imparable, nous nous séparons pour que l'un de nous deux puisse aller seul chercher la bonne occase.
Un réseau de magasins 7/11 très répandu. On peut y acheter des cartes, de la nourriture, recharger son tel, etc. Les gros sites touristiques gérés par le gouvernement ont des prix hyper gonflés pour les étrangers. Par ex le palais royal est à 400 baht. Les tarifs ont pris 200% à 400% en 5 ans. Jusqu'où ça va aller ?
Des bouteilles d'eau d'un litre à 5 bahts (12 cts) Tout un tas de produits coûte le même prix que chez nous ou plus cher encore. Électronique et produit de beauté par exemple.
Il y a tout ce qu'il faut pour partir léger, certains cyclistes arrivent a voyager avec seulement 6kgs de bagage
Très peu de gens gonflent les prix en dehors de Bagkok et Chiang Mai (et les plages du sud apparemment)
La route 1093 au bord du Laos, des vues superbes
Quand on arrive à obtenir de la nourriture pas trop épicée, on mange très bien
Du super bon café
Beaucoup de gens parlent anglais
Un réseau routier très bon, beaucoup de routes secondaires et toutes pavées
Les automobilistes sont patients et ils ne roulent pas très vite, juste quand ils ont décidé de doubler, il vaut mieux se pousser
Remplis sous: thailande, voyage Commentaires
Commentaires (3) Trackbacks (0)
  1. Beau voyage à vous les amoureux,
    Merci pour vos récits détaillés.
    Je suis heureuse de vous lire, vous semblez à l’aise et chez vous un peu partout.
    J’ai l’impression qu’il faudra vous rejoindre car cela va être compliqué de vous faire revenir dans un bureau climatisé.
    Je vous embrasse
    Chloé

    • Tu mets là le doigt sur un problème qui apparaît de plus en plus clair. Comment allons nous faire pour nous contraindre à nouveau à nos vies de bureau … ? Heureusement, la question n’a pas besoin de réponse avant au moins 4 mois. Cela nous laisse un peu de temps pour réfléchir aux solutions 🙂

  2. Déjà qu’à vous lire on a des fourmies dans les jambes …


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant