24Août/12Off

Impressions mongoles

Aaah la Mongolie, un pays de moins de 3 millions d'habitants et qui fait beaucoup de fois la France, un paradis de nature dans laquelle vivent encore tranquillement ces nomades mongols si sympathiques. La Mongolie a tout pour nous plaire, de grands espaces, des gens charmants et une culture étonnante. Bon côté gastronomie, ça tourne vite court. Le choix parfois vaste de plats tourne en fait autour du mouton sous plusieurs formes. Mais passé cette légère frustration, nous nous y sommes bien senti. Sur ces routes parfois difficiles, la joie d'être au plein air l'a toujours emporté. Un paradis pour cyclo-campeur.

Les plus Les moins
À Ulaan Baatar, son théâtre, ses musées avec des explications en anglais À Ulaan Baatar, sa poussière, les klaxons et les bouchons
La steppe mongole, une nature à perte de vue avec peu de trafic, le meilleur pays du cyclo-camping Les villes mongoles toutes sont glauques avec une belle proportion de gens alcoolisés à toute heure
De superbes rencontres L'alcool, l'arkhi en priorité, un gros problème de santé publique et tous les fléaux qui vont avec : gens agressifs, femmes battues, etc.
L'hospitalité mongole simple et authentique Les mouches et autres insectes volants... un fléau pour les cyclos qui peinent dans les cols
Rester à observer le mode de vie des nomades, participer à la vie dans une ger. Ils adorent qu'on participe et qu'on les aide Une météo pas facile : Des orages violents, de fortes chaleurs et un vent qu'on préférerait avoir dans le dos
les enfants mongoles curieux, bien éduqués, vifs Pas toujours facile de trouver de l'eau
Les guanz, cantines mongoles, toujours la même chose, mais c'est tout fait maison et nous sommes bien contents de les trouver sur la route Des hôtels sans douche o_O
Qu'on y parle anglais ou non, on arrive toujours à communiquer par un petit dico où ils peuvent passer de longs moments à chercher des mots. Ils ont envie de communiquer et ne s'arrêtent pas à la barrière de la langue Une architecture type soviétique qui n'embellit pas le paysage
Un pays propre, peu de déchets au bord des routes, des restos et des hôtels désuets mais nickels à l'intérieur. Dans les gers aussi c'est toujours propre. Il n'y a pas de décharge publique partout
Le Nadaam: une superbe fête nationale haute en couleur
La musique mongole, étonnante mais sympathique à écouter
Ils adorent les photos et en redemandent. Nous ne nous sentions pas mal à l'aise de prendre des photos de la vie quotidienne

paysage

paysage

paysage

paysage

Remplis sous: mongolie, voyage Commentaires
24Août/12Off

Nadaam

Parmi les fêtes nationales mongoles, une en particulier attirait notre attention : le Nadaam. Le mot signifie "jeux" ou "jouer" en mongol. Le Nadaam ressemble un peu aux JO mongols et se décline sous 3 disciplines qui se déroulent pendant 2 jours: la lutte, le tir à l'arc et la course de chevaux qui sont souvent accompagnés d'un 4e jeux d'adresse. La course de chevaux est pour les jeunes enfants. Ils s'élancent à grands cris à travers la plaine sous les encouragements des parents qui les suivent en moto ou en 4x4, cravachant à qui mieux-mieux sur leurs chevaux hors d'haleine. À l'autre bout, une foule de spectateurs les attends et les encouragent eux aussi et bien sûr nous en faisons partie. Les premiers ont l'air bien sérieux et concentrés sur l'arrivée. Les suivants par contre semblent là pour le plaisir. De toute façon il n'y a pas plus de cérémonie que ça à l'arrivée. Le premier est récompensé rapidement et le dernier aussi. Puis sans plus de fanfare, tout le monde repart en ville pour assister à la cérémonie d'ouverture.

Remplis sous: mongolie, voyage Lire la suite
12Août/12Off

Impressions chinoises

Immense pays que l'empire du milieu. Avec nos 3 mois passés à pédaller une bonne partie du temps, nous n'avons vu qu'une infime partie du territoire. Mais déjà les impressions sont plutôt bonnes. Les chinois sont curieux, gentils pour la plupart et le pays renferme de belles choses. Il y a quelques détails qui peuvent fâcher, mais mettons les sur le compte d'une différence culturelle et sachons plutôt apprécier ceux qui émerveillent.

Les plus Les moins
Les chinois sympathiques et curieux les toilettes et leur violence olfactive
la beauté des paysages (Guilin, les jardins de thé, le Yunnan, le Sichuan, etc.) la nourriture chinoise qui nous a déçue
les minorités du Guizhou et leur authenticité les tarifs excessifs des scenic areas
les soupes de raviolis les klaxons à tort et à travers
les nomades tibétains et leur hospitalité le manque de carte précise et de panneaux routiers
le trek de Yading les locaux qui n'ont aucune connaissance des axes secondaires
la pizza/bière de chez Zhilam guesthouse à Kangding un mauvais niveau d'anglais général
Les bus et les trains fréquents qui ne posent pas de problème pour les vélos le refus de certaines choses juste parce qu'on est laowai (étranger)
les ambiances de fin de journée dans les villes avec les danses et les jeux le Grand Pare-feu Chinois
la Grande Muraille de Chine le service téléphonique portable qui change à chaque province
Ta Gong et ses vertes prairies Beijing, sa météo pourrie, ses hôtels crasseux et exorbitants
le Pu'er cha
Yubeng et son trek charmant
Shangri-La et son calme

Les meilleurs tronçons en vélo

  • Les monts Dayao Shan et leur jardins de thé
  • Le Guizhou et ses petites routes qui passent dans les villages
  • Daju (Gorges du Saut du Tigre) -> Shangri-La en passant par Haba Mountain
  • Daocheng -> Lijiang et ses monastères rustiques et authentiques
  • Kangding -> Damba en passant par TaGong
  • Shangri-La -> Yading par les montagnes avec sa descente infernale (non indiquée sur les cartes)

Les moins bons tronçons

  • Nanning -> Yangshuo
  • Damba -> Chengdu
  • Toutes les sorties de grandes villes

Village perché

Sous les nuages

Photos de Pékin et de la grande muraille

Remplis sous: chine, voyage Commentaires
7Août/12Off

Fin de la boucle mongole

Le jour des gars bourrés

35 km

LaetiAujourd'hui nous changeons de cap. Après 10 jours à rouler à l'Ouest, nous prenons cette fois plein Sud vers le volcan Khorgo et le Grand Lac Blanc. En ce dernier jour de Naadam le taux d'alcoolémie bat des records dès les premières heures du jour et certains ont déjà bien du mal à tenir debout. Nous prenons notre temps pour décoller et il se fait bien 14h quand nous sortons de Mörön. Dans le paysage vallonné tout autour nous allons droit vers le plus haut relief et cela se ressent très vite dans le pédalage. La route se redresse de plus en plus et il faut parfois mettre le pied à terre et pousser. La pauvre Laetitia souffre beaucoup avec nos vélos surchargés. Sébastien vient de temps en temps lui donner un petit coup de main pour pousser. Il faut dire que l'eau se fait assez rare et nous en emportons donc 7 à 8 bouteilles qui viennent s'ajouter au poids déjà conséquent des 6 jours de vivres.

Remplis sous: mongolie, voyage Lire la suite